aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Nous utilisation les cookies dans le but unique d'améliorer votre experience sur notre site. Si vous continuer sans changer vos paramètres vous recevrez des cookies ou changer vos paramètres cookie à tout moment.

Continuer
 
 
 
15/03/2017

15 mars 2017 - Renaud Muselier : Discrimination sur les véhicules de tourisme : l’Europe au secours des automobilistes français

Le député européen Renaud Muselier s’est félicité de l’adoption, à une large majorité, d’une résolution du Parlement européen condamnant le plan visant à mettre en place en Allemagne un péage routier financé uniquement par des véhicules de tourisme. « C’est un signal fort que nous avons envoyé aux autorités allemandes et à tout État Membre qui souhaiterait financer ses routes ou ses infrastructures par des mesures discriminatoires : l’Europe surveille, agit et condamne tout État faisant de la discrimination commerciale sur son territoire. C’est le cas de l’Allemagne aujourd’hui. ».

Le plan révisé de l’Allemagne visait à introduire un système de tarification routière sous la forme d’une vignette redevable par les véhicules de tourisme empruntant le réseau autoroutier. Le député européen a expliqué les conséquences très concrètes de ce péage : « Si demain l’Italie décidait de mettre en place un péage similaire, c’est la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui en serait directement impactée. Cela reviendrait cinq fois plus cher aux touristes et automobilistes provençaux de se déplacer en Italie et c’est tout le secteur touristique transfrontalier qui y perdrait. C’est exactement ce qui risque de se passer pour nos amis lorrains et alsaciens si nous n’agissons pas vite. »

Renaud Muselier a insisté sur ce point : « L’Allemagne essaie de ne pas respecter les règles du marché intérieur en mettant en place une discrimination avérée et personne n’ose rien dire. Où est le gouvernement français quand il s’agit de défendre les intérêts des automobilistes français ? C’est cette passivité qui favorise la montée des extrêmes et l’euroscepticisme. L’État français est absent, et c’est l’Europe encore une fois qui vient à la rescousse. »

Contact:

Jean-Luc FEIXA

Presse et Communication - Presse française/French presse

jeanluc.feixa@europarl.europa.eu

+32 4 77 68 00 90