aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Nous utilisation les cookies dans le but unique d'améliorer votre experience sur notre site. Si vous continuer sans changer vos paramètres vous recevrez des cookies ou changer vos paramètres cookie à tout moment.

Continuer
 
 
 
26/07/2016

#LuxPrize PRIX LUX du cinéma 2016

Pour cette édition 2016 du Prix LUX, les 3 films finalistes sont connus :

  • « À peine j’ouvre les yeux » de Leyla Bouzid (France, Tunisie, Belgique, Émirats arabes unis)
  • « Ma Vie de Courgette » de Claude Barras (Suisse, France)
  • « Toni Erdmann » de Maren Ade (Allemagne, Roumanie, Autriche)

Synopsis des 3 films :

À peine j’ouvre les yeux

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.
Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Ma Vie de Courgette

Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux.

Toni Erdmann

Quand Ines, femme d’affaire d’une grande société allemande basée à Bucarest, voit son père débarquer sans prévenir, elle ne cache pas son exaspération. Sa vie parfaitement organisée ne souffre pas le moindre désordre mais lorsque son père lui pose la question « es-tu heureuse? », son incapacité à répondre est le début d'un bouleversement profond. Ce père encombrant et dont elle a honte fait tout pour l'aider à retrouver un sens à sa vie en s’inventant un personnage : le facétieux Toni Erdmann…

Suite de la compétition :

Tous les bureaux d'information du Parlement européen, dans l'ensemble des États membres, projetteront ces trois films finalistes en version originale sous-titrée, cet automne. Le bureau d'information de Marseille le fera dans le Sud-Est de la France.

Le Prix LUX est une distinction que le Parlement européen décerne chaque année, depuis 2007, à une production ou coproduction cinématographique européenne. En latin, lux signifie lumière.

Ce prix est attribué à des films qui illustrent ou questionnent les valeurs fondamentales de l'identité européenne, explorent la diversité culturelle de l'Europe ou proposent des points de vue sur le processus même de construction de l'Europe.

Il symbolise de manière concrète l'engagement du Parlement européen à soutenir l'industrie cinématographique européenne et ses efforts créatifs.

Le Parlement européen finance le sous-titrage des trois films finalistes dans toutes les langues officielles de l'UE.

Le film lauréat bénéficie également d'un financement du Parlement en vue d'adapter la version originale pour les personnes malentendantes et malvoyantes et de promouvoir ces copies.

La cérémonie de remise du Prix aura lieu lors de la session plénière du Parlement européen le 23 novembre 2016 à Strasbourg.

Plus d’informations sur le site du Prix Lux : http://www.luxprize.eu/